Le mot du Président

La nouvelle Olympiade 2016/2020 s'ouvre. Les enjeux vont etre importants, l'adaptation de nos activités à la dimension de notre nouvelle ligue va etre un challenge difficile pour les clubs comme pour les comités. Mais les bonnes volontés déjà exprimées lors des réunions préparatoires laissent penser que le désir de construire est là et que les inévitables obstacles que nous rencontrerons seront vite surmontés.

La dernière Olympiade a marqué une progression intéressante du comité et de ses clubs. De trente cinq clubs et un peu plus de 2700 licences en 2012 nous sommes arrivés quatre ans plus tard à quarante trois clubs et près de 3000 licences, cela malgré un contexte concurrentiel bien plus important et un tassement démographique des jeunes générations.

Une équipe mêlant anciens et nouveaux membres est sortie des urnes lors de la dernière Assemblée générale. Ce panachage était nécessaire pour y injecter un sang nouveau et des jeunes ont marqués tout leur intérêt a intégrer les diverses commissions, ce mélange des générations devrait nous permettre de préparer l'avenir tout en assurant le bon fonctionnement du comité. Nous maintiendrons autant que faire se peut les diverses activités au bénéfice de chaque catégorie d'âges, en espérant que le chantier tant attendu du futur dojo départemental démarre enfin cette année 2016, et donne un nouvel élan au judo Tarnais.

Je suis sur de la réussite de nos clubs,  la compétence et le dévouement de nos éducateurs et  de nos dirigeants font la réputation de notre discipline et sont un gage de son développement. Déjà quelques jeunes judokas Tarnais pointent au niveau national et la création du futur club régional devrait aider cette élite a gravir les podiums les plus prestigieux. C'est en tous les cas l'objet des vœux que je forme avec   l'ensemble du comité directeur et de notre très dévoué cadre technique.

 

Bernard Alibert

Président du Comité

189644

Date de dernière mise à jour : 16/06/2016